chère
étymologie
Du latin cara.

nom

SingulierPluriel
chèrechères

chère \ʃɛʁ\ féminin

  1. (vieilli) Visage.
    • Voulant cacher ma honte et sa colère, Elle couvrit son front d’une meilleure chère. (Mathurin Régnier, Élégies, IV)
  2. (vieilli) Bon accueil, réception caressante.
    • Il ne sait quelle chère lui faire, il ne sait comment il doit le recevoir.
    • Ne sachant quelle chère me faire. (Marquise de Sévigné, 291.)
    • À qui la mère pour ne se découvrir fait plus mauvaise chère. (Mathurin Régnier, Satires, II)
    • S’il y avait auprès de vous une personne bien faite, qui vous fît bonne chère. (Vincent Voiture, Lett. 187.)
    • Il [Johnson] ne faisait pas meilleure chère aux Américains qu’il souhaitait de voir pendre. Jamais patriote ne fut plus violent. (Julien Green, Samuel Johnson, dans Suite anglaise, 1972, Le Livre de Poche, page 26)
  3. Tout ce qui regarde la quantité, la qualité, la délicatesse des mets et la manière de les apprêter.
    • […] il se dirigea vers cette auberge, […]. Il y trouva une trentaine d’archers réunis et faisant grande chère. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Et ce pauvre hère, ragaillardi lui aussi par le thé et la bonne chère, traduit alors la reconnaissance de son estomac repu par un concert qui porte la satisfaction générale à son comble. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 32)
    • Jamais encore je n’avais voyagé dans des conditions si fastueuses. En wagon spécial ou dans les meilleures autos, toujours les meilleures chambres dans les meilleurs hôtels, la chère la plus abondante et la mieux choisie. (André Gide, Retouches à mon « Retour de l’U.R.S.S. », 1937)
    • Une bécasse, c’est chère de prince ; et c’était pour se la réserver que les chasseurs avaient obtenu l’arrêté de prohibition ! (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
synonymes
traductions
forme fléchie

SingulierPluriel
Masculincher
\ʃɛʁ\
chers
\ʃɛʁ\
Fémininchère
\ʃɛʁ\
chères
\ʃɛʁ\

chère \ʃɛʁ\

  1. Féminin singulier de cher#fr-adj|cher.
    • Rassurez-vous, lecteur, et vous de même, chère lectrice, ce cocher était une cochère. (Ponchon, La Muse au cabaret, 1920, page 181)
    • Dans tous les cas, la possibilité d’utiliser de l’eau douce est capitale : rivières, canaux, sources, eaux souterraines fossiles non renouvelables, eaux salées qu’il faut désaliner, transport par conduites de pipes-lines, même par transports flottés de la glace des banquises ou des icebergs ; la désalinisation est capitale : on pense que l’osmose électrique inverse serait la moins chère, quoique certains pensent que c’est le transport des glaces. (Comptes rendus des séances de l’Académie d’Agriculture de France, 1978)
forme fléchie

chère \ʃɛʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de chérer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de chérer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de chérer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de chérer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de chérer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français