charmer
étymologie
De charme.

verbe

charmer \ʃaʁ.me\ transitif conjugaison

  1. Produire un effet extraordinaire sur quelqu’un ou sur quelque chose par un charme magique.
    • Orphée, dit-on, charmait hommes, bêtes et arbres par les accents de sa lyre.
  2. (analogie) Fasciner.
    • Le serpent charme les oiseaux.
  3. (Figuré) Plaire extrêmement ; ravir en admiration ; séduire.
    • Non, non, la constance n'est bonne que pour des ridicules ; toutes les belles ont droit de nous charmer, et l'avantage d'être rencontrée la première ne doit pas dérober aux autres les justes prétentions qu'elles ont toutes sur nos cœurs. (Molière, Dom Juan ou le Festin de pierre, acte I, scène II)
    • Sans être jolie, elle charme. Charmer, cela sert autant, peut-être, que de ravauder des bas. (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 189.)
    • Charmer les yeux, l’oreille. Charmer l’esprit, le cœur. (Absolument) Mieux vaut charmer qu’éblouir.
  4. (familier) Causer une vive satisfaction.
    • Vous me charmez en m’apprenant cela. Je suis charmé de vous voir. Il sera charmé de cette nouvelle.
    • Charmer la douleur, la peine, l’ennui, etc., de quelqu’un, c’est suspendre en lui le sentiment de la douleur, etc.
    • Charmer les loisirs de quelqu’un, c’est les lui faire passer agréablement.
    • La lecture charme ses loisirs.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.026
Dictionnaire Français