chiffonner
étymologie
voir chiffon, -er

verbe

chiffonner \ʃi.fɔ.ne\ transitif conjugaison

  1. Froisser, mettre en chiffon, déranger l’ajustement.
    • Chiffonner une étoffe, une robe, du papier.
    • Chiffonner quelqu’un.
    • Elle a été chiffonnée par la foule.
    • Le vent l’a toute chiffonnée.
  2. (Figuré) (familier) Être peu régulier mais non sans quelque agrément, en parlant d’un visage.
    • Une petite mine chiffonnée.
    • J'admirais cette physionomie digne de l'art antique au milieu des minois chiffonnés de ses compagnes. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
  3. (Figuré) (familier) Contrarier.
    • Cela le chiffonne.
    • – Tu sais bien qu’au moment de mourir, il y aura quelque chose qui me chiffonnera, un petit doute qui va me gâter l’agonie. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 56)
  4. (intransitif) S’occuper de petits travaux d’aiguille.
    • Elle aime à chiffonner.
    • Elle chiffonne avec une adresse remarquable.
    • Cette robe délicieuse de soie, qui lui va si bien, c’est elle-même qui l’a « fripée ». Elle « chiffonne » les étoffes avec des doigts de fée. (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, pages 311-312.)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français