convoi
étymologie
Déverbal de fr, issu du bas-latin conviare (« faire route avec quelqu'un ») composé de con- et viavoie »).

nom

SingulierPluriel
convoiconvois

convoi \kɔ̃.vwa\ masculin

  1. (marine) Réunion plus ou moins grande de navires de commerce naviguant sous l’escorte d’un ou de plusieurs vaisseaux armés.
    • S’emparer des convois. - L’escorte qui accompagne un convoi.
  2. (En particulier) Force navale qui escorte.
    • Convoi régimentaire.
  3. (militaire) Transport de munitions, de vivres, etc.
    • On dit que le convoi destiné au ravitaillement de Fort-National est déjà prêt et que nous tenterons demain la grande opération du débloquement. (Eugène Beauvois, En colonne dans la Grande Kabylie: Souvenirs de l'insurrection de 1871, avec une relation du siège de Fort-National, Paris : chez Challamel ainé, Dijon : chez Lamarche & Copenhague : chez H. Hagenrup, 1872, p. 294)
    • Tandis que le convoi d'artillerie évitait Malmédy, une pagaille indescriptible régnait dans la ville. (Charles B. Mac Donald, La bataille d'Ardenne, traduit par Paul Maquet & Josette Maquet-Dubois, Bruxelles, Luc Pire Éditions, p.242)
    • Midi et demi... Le convoi roule, précédé de quelques jeeps... (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p.58, France-Empire, 1963)
  4. (Par extension) Troupes que l’on transporte d’un point à un autre.
    • Convoi de prisonniers. - Convoi de blessés.
  5. (Chemins de fer) Suite de wagons formant un train.
    • Un convoi de voyageurs, de marchandises.
  6. (Par extension) Train même ou ensemble de personnes qui voyagent dans ce train.
    • La police de Vichy a organisé des convois vers les camps de concentration nazis.
  7. (vieilli) Cortège lors des obsèques.
    • […], le jeu de cette étrange faculté donnée aux imaginations vives de se faire acteur dans une vie arrangée comme dans un rêve ; de se représenter les choses désirées avec une impression si mordante qu’elle touche à la réalité, […], d’assister à son convoi comme Charles-Quint, de jouer enfin en soi-même la comédie de la vie, et, au besoin celle de la mort. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Les convois funèbres se succédaient, avec leurs escortes de sous-officiers boueux et de rosses efflanquées. (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.451, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français