corpus
étymologie
Emprunté au latin corpus.

nom

corpus \kɔʁ.pys\ masculin

  1. Recueil de pièces, de documents concernant une même matière, les mêmes règles.
    • L’essentiel du corpus sociobiologique analysé par Jacques Ruelland se situe entre 1975 et 1985, même si son ouvrage est paru en 2004, et l’analyse se concentre sur les écrits de la première heure d’Edward Wilson. (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, n°58, p.17, automne 2005)
    • Publier un corpus des médailles antiques.
    • Pour cette raison, nous allons étudier le corpus des croyances celtes, après avoir examiné les indices anciens et les preuves archéologiques de l'existence d'une même religion sur le territoire gaulois. (Jean-Louis Brunaux, L’origine orientale de la religion celtique ↗, Pour la Science, 1er octobre 2008)
  2. Agrégat de textes qui tendent à prendre l’aspect d’un tout cohérent.
  3. (Par extension) Ensemble de l’œuvre d’un écrivain ou d’un peintre.
    • Peintre très aimé, Velasquez est aussi un peintre rare. Son corpus se limite à 110 tableaux. (Sabine Gignoux, L’éternel présent de Velasquez, Journal La Croix, page 18, 25 mars 2015)
  4. (Droit) Exercice matériel du droit.
  5. (linguistique) Ensemble fini d'énoncés constituant le support d'une étude linguistique.
    • Le logogramme sumérien pouvant être polysémique, le corpus des signes permet donc d'écrire plusieurs milliers de mots. (Jean-Jacques Glassner, La Tour de Babylone : Que reste-t-il de la Mésopotamie?, Paris : Le Seuil, 2016)
    • Chercher les occurrences d'un mot dans un corpus. — Constituer un corpus afin d'étudier un fait linguistique.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français