excessivement
étymologie
Dérivé de excessif, par son féminin excessive, avec le suffixe -ment.

adverbe

excessivement \ɛk.se.siv.mɑ̃\

  1. Avec excès, à un degré excessif. ''
    • Ma tante n’est plus si excessivement mal. (Marquise de Sévigné, 29 avr. 1672.)
    • Puisqu’il en est question, je vous dirai tout net que cette liberté me déplaît excessivement. (Pierre Augustin Caron de Beaumarchais, Barb. de Sév. II, 15.)
    • Elle est devenue excessivement difficile pour sa chaussure, elle veut faire valoir son pied, […] (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. Extrêmement
    • On fabrique actuellement des tubes capillaires en verre excessivement fins. Ceux-ci, étirés par des ouvriers spéciaux, ont d’ordinaire une ouverture de deux dixième de millimètre. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Pendant la première semaine, la brise fut très légère et excessivement variable, tournant constamment du Nord au Suroit, en passant par l’Est [sic]. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)/>Selon l’usage, l’auteur aurait dû écrire […] constamment du nord au suroit, en passant par l’est.

  3. (Avec de#fr-prép|de) Un nombre excessif de, une quantité excessive de.
    • Face à des besoins d’argent pour répondre à la demande, les autorités monétaires ont créé excessivement de monnaie, entraînant un déséquilibre de la balance des paiements. (Bernard Kouassi, Innovations technologiques et productions agricoles en Afrique de l’Ouest, 2009, ISBN 9782811101954)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.033
Dictionnaire Français