feindre
étymologie
Du latin fingo (« façonner, former, représenter », « contrefaire, déguiser, feindre, dissimuler, mentir »).

verbe

feindre \fɛ̃dʁ\ transitif conjugaison

  1. Présenter une chose comme réelle en lui donnant une fausse apparence.
    • […] je feins de m'intéresser à une sorte de chromo hideux qui représente une Thémis de contrebande, le glaive à la main. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 238)
    • Les uns et les autres ne discernaient pas ou feignaient de ne pas discerner l'idée-maîtresse de Waldeck-Rousseau. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • L’injurieur peut pousser encore plus loin l’outrage en feignant de s'adresser uniquement à ce témoin pour injurier l'autre à la troisième personne, considérant l’injurié comme absent et cherchant à lui enlever ainsi toute possibilité de répliquer. (Christine Sautermeister, Céline vociférant ou l'art de l'injure, Société d'études céliniennes, 2003, page 8)
    • Les scandales se répètent, les politiques, chaque fois, feignent de tomber des nues, ingénus comme Adam. (On ira tous au "Paradise", Le Canard enchaîné'', 15 novembre 2017)
    • (Absolument)Savoir feindre. - Avoir l’art de feindre.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français