galoper
étymologie
Probablement du frk walah-hlaupan (allemand wohl laufen et néerlandais wel lopen), littéralement « bien courir », romanisé en (g)wa(la)loppāre.

verbe

galoper \ɡa.lɔ.pe\ intransitif conjugaison

  1. Aller le galop.
    • Un cheval qui galope bien, qui galope sur le bon pied.
  2. (Par extension) Être sur une monture, dans un attelage qui va le galop.
    • Nous admirions des choses nouvelles […] Des cavaliers à burnous flottant galopaient sur des chevaux merveilleux. {{source|
  3. (Figuré) (familier) Faire beaucoup de démarches, courir beaucoup pour quelque affaire.
    • Il a galopé par tout Paris pour cette affaire.
  4. (populaire) Marcher, parler ou lire avec précipitation.
    • Pourquoi galoper ainsi ? Lisez plus posément.

      galoper transitif

  5. (rare) Faire courir au galop, en parlant du cheval.
    • On le citait partout et en toutes occasions, soit qu’il galopât son cob irlandais, le matin au Bois ; soit qu’il menât son attelage russe, l’après-midi […] (Octave Mirbeau, Contes cruels (Mirbeau) : Gavinard)
  6. (Figuré) Tourmenter violemment.
    • Les deux mâtins le galopèrent, tandis que Friquette, attachée à son camarade, lui faisait sentir sa dent aiguë. (Nicolas Rétif de la Bretonne, Monsieur Nicolas, 1796), bibliothèque de la Pléiade, Tome 1, p. 100.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français