attelage
étymologie
Mot  composé de atteler et de -age.

nom


attelage \a.tə.laʒ\ ou \a.tlaʒ\ masculin

  1. Action d’atteler.
    • ''L’attelage des bœufs ne se fait pas de la même façon que celui des chevaux.
    • L’attelage des wagons de chemin de fer.''
    • Les bœufs rentraient du labour, et c’était le moment où la ferme s’animait. Accouplés par deux ou trois paires, — car à cause de la lourdeur des terres mouillées on avait dû tripler les attelages, — ils arrivaient traînant leur timon, le mufle soufflant, les cornes basses, les flancs émus, avec de la boue jusqu’au ventre. (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 235)
  2. Ce qui sert à atteler.
    • Nettoyer l’attelage.
  3. (Par extension) Animaux de trait qui sont attelés ensemble.
    • Aussi le lieutenant et ses hommes furent-ils fréquemment obligés de mettre pied à terre, de renforcer l’attelage épuisé, de pousser à l’arrière des traîneaux, de les soutenir même, […]. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Fort, et adroit dans ses mains comme dans sa tête. Il vous mènerait un attelage à six rien qu’en sifflant sur le bout de sa langue. C’est pourtant moi qui lui ai tout appris, et à présent, il m’en remontrerait. Voilà les garçons. (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 168)
    • Autrefois ce chemin était une vraie route, où j’ai vu passer des attelages à quatre. (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 93)
  4. (Par extension) Ensemble constitué des animaux de trait et de la remorque.
    • S’il rencontre des résistances, il allonge de terribles coups de fouet comme le cocher qui, se réveillant en sursaut, malmène l’attelage que son sommeil a émancipé. (Joseph Caillaux, Mes mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  5. (Équitation) Discipline de sport équestre qui comporte différentes épreuves : du dressage, un marathon et une épreuve de maniabilité.
    • Les jeux mondiaux équestre se terminent avec l’attelage à quatre chevaux […] (Jean François Fournel, « L’attelage, une épreuve qui mobilise toute une équipe», Journal La Croix, page 24, 5 septembre2014)
  6. (transp) Ensemble constitué du tracteur et de sa semi-remorque, du camion et de sa remorque, ou d'un tracteur et de plusieurs remorques.
    • En Australie, les roadtrains, trains de la routes sont de longs attelages constitués d’un puissant camion auquel sont attelées deux à trois remorques.
  7. (Aéronautique) Amarrage d’engins spatiaux dont l’un au moins est un véhicule destiné à remorquer les autres. Dispositif servant à cette opération.
  8. (Rhétorique) Association d’un terme concret et d’un terme abstrait.
synonymes

Association de termes concret et abstrait :


traductions
traductions
  • anglais : docking unit

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français