gobelin
étymologie
(nom 1) Du bas latin dérivé de gobalus (« génie domestique »), emprunté au grec ancien κόβαλος. À goblin, le Wiktionary mentionne le croisement de ce radical gréco-latin avec le frk kobeholdo apparenté à Kobold de même sens en allemand.
(nom 2) Du nom des Gobelin, famille rémoise qui s'était établie, au XVe siècle, à Paris, pour fonder une manufacture textile et y faisait, au bord de la Bièvre, de la teinture d'écarlate. Le quartier de Paris pris le nom de la famille dès le XVIe siècle. La manufacture des Gobelins porte le nom du quartier où elle est située.

nom

SingulierPluriel
gobelingobelins

gobelin \ɡɔ.blɛ̃\ masculin (pour une femelle on dit : gobeline)

  1. (Mythologie) (fantastique) Esprit follet, lutin.
    • M. Mabeuf s’était mis à feuilleter et à lire, à l’aide de ses lunettes, deux livres qui le passionnaient, et même, chose plus grave à son âge, le préoccupaient […]. Le premier de ces livres était le fameux traité du président Delancre, De l’inconstance des démons, l’autre était l’in-quarto de Mutor de la Rubaudière, Sur les diables de Vauvert et les gobelins de la Bièvre. Ce dernier bouquin l’intéressait d’autant plus que son jardin avait été un des terrains anciennement hantés par les gobelins. (Victor Hugo, Les Misérables)
    • Des êtres surnaturels, répondit le magister Hermod d’une voix qui imposait. Pourquoi ne seraient-ce pas des esprits, des babeaux, des gobelins, peut-être même quelques-unes de ces dangereuses lamies, qui se présentent sous la forme de belles femmes… (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 38-52)

traductions
nom

SingulierPluriel
gobelingobelins

gobelin \ɡɔ.blɛ̃\ masculin

  1. Tapisserie provenant de la manufacture des Gobelins ou tapisserie de même style.
    • Au mur, il y a quelques Gobelins prêtés à l'occasion de la visite de l'empereur de Russie et qui sont restés. (Barrès, Cahiers, t. 5, 1907, page 217)
    • Les rideaux en faux Gobelins, écartés pour laisser apparaître le lit, venaient aggraver ce spectacle de leurs verts tirant sur le gris, leurs bordeaux délayés, leurs jeux de beige, teinte poussière. (Triolet, Prem. accroc,1945, page 126)
  2. Technique qui permet d'obtenir cette tapisserie.
    • Le travail en gobelin est fréquemment allié [en Amérique] au nouage de la trame qui servait à fixer sur l'étoffe des plumes d'oiseaux. (A. Leroi-Gourhan, L'Homme et la matière, Paris, Albin Michel, 1943, page 299)

traductions
Gobelin
nom

SingulierPluriel
gobelingobelins

Gobelin masculin

  1. Variante de gobelin, tapisserie parisienne.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.011
Dictionnaire Français