greluchon
étymologie
De Saint-Greluchon (ou Grelichon, ou Guerluchon), également dénommé Saint-Génitour ou Saint-Phallien, « saint fabuleux du Berry censé guérir la stérilité », comme l’illustre le dicton aller au pélerinage à Saint-Greluchon pour avoir des enfants frisés. Le nom de ce saint repose sur un calembour avec grelot par analogie de forme avec « testicule », suffixé avec -uche et -on.

nom

SingulierPluriel
greluchongreluchons

greluchon \ɡʁə.ly.ʃɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : greluchonne)

  1. (vieilli) Amant de cœur d’une femme entretenue par un autre homme, amant entretenu par une prostituée.
    • Un pamphlet de 1784 raillait le personnage de Chérubin, « greluchon de Madame et mignon du mari » dans Le Mariage de Figaro, parce qu’il reçoit du comte un baiser destiné à la comtesse.
    • Elle lui préfère un greluchon qui fait des vers ! un métier de crève-la-faim ! (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Et, sur une question de Lucy, il montra un jeune homme qui passait, en murmurant : — Le greluchon de Nana. (Émile Zola, Nana, 1881)
    • Je savais bien qu’une femme comme vous ne pouvait pas s’avouer vaincue et périr de désespoir ainsi qu’une midinette amoureuse ou une douairière qui a perdu son greluchon. (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 252)
  2. (Péjoratif) (familier) Amoureux considéré comme sans envergure.
    • « En tous cas, tu ne nous amènes pas ton greluchon à la maison », s’exclama ma mère.
  3. Nom hypocoristique donné à un enfant.
    • Allez mes petits greluchons, c’est l’heure de prendre votre bain.
synonymes

Amant entretenu par une femme (1) :


traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français