hausse-col
étymologie
1460 - De houscot c'est à dire cotte pour le cou (en allemand Hals), altération du moyen néerlandais halskote (vêtement de cou).

nom


hausse-col (h aspiré) masculin

  1. Partie d'une armure, le plus souvent en acier ou en cuivre, qui protège la base du cou.
    • Quand on se rappelle avoir vu passer aux mêmes endroits ces officiers gris, tout en hausse-cols et en casquette, […], cela vous fait tout de même quelque chose. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • « Ton visage n’est jamais si attirant que sous le casque et porté par le hausse-col. Les galons aussi te conviennent. Dès que tu as de l’or sur toi, tu glaces le sang. Et c’est ce qu’il faut. On sent que tu es un lion. » (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 266)
  2. (histoire) (militaire) Pièce métallique décorée, généralement en laiton, que portaient les officiers au cou à la fin du XVIIIe siècle et jusqu'au milieu du XIXe siècle environ.
  3. (militaire) Dans certaines armées, plaque descriptive d'un grade ou d'une fonction.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.026
Dictionnaire Français