haut fourneau
étymologie
(XIXe siècle)  Composé de haut et de fourneau, calque de l’allemand Hochofen, la métaphore est probablement celle d’un « four à haute température ».

locution nominale


haut fourneau (h aspiré)\o fuʁ.no\ masculin

  1. (Métallurgie) Fourneau destiné à fondre le minerai de fer à une haute température.
    • Le laitier des hauts fourneaux, donne aussi l'acier fondu , mais ce flux ne vaut pas le verre alkalin. (RÉSULTAT Des Expériences & Observations de MM. De Ch… & Cl… sur l'Acier fondu, dans le Journal de physique, de chimie, d'histoire naturelle et des arts, juillet 1788, , vol.33, p.46)
  2. (Par extension) (usines) Usine où se trouve ce fourneau.
    • Au-dessous, le pays s’étendait, immobile et muet, dans une obscurité que pointillaient et pailletaient des groupes de hauts fourneaux et les rues lumineuses des grandes villes. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 144 de l’éd. de 1921)
    • Les hauts fourneaux dont les masses orgueilleuses barrent l’horizon dans les pays d’usine, les hauts fourneaux dont la construction a absorbé des sommes considérables passeront en quelques années à l’état de ruines romantiques. (Joseph Caillaux, Où va la France ? Où va l’Europe ?, 1922)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français