laminer
étymologie
Dérivé savant du latin lamina ; voir lamer.

verbe

laminer \la.mi.ne\ transitif conjugaison

  1. (Métallurgie) Réduire un métal en lame, en lui donnant une épaisseur uniforme par une compression toujours égale au moyen d’un laminoir.
    • C'est cette industrie privée qui fondra les métaux , les alliera entre eux , les laminera , les décapera , les découpera, etc. , et la monnaie de Paris viendra seulement leur imprimer le sceau de l’État; c'est cependant de la fonte et de toutes les opérations qui la suivent que dépend l'identité de la monnaie. (Jean-François Terme, Discours sur les monnaies: prononcé dans la séance de la chambre des députés du 1er juin 1843, page 15)
  2. (imprimerie) Plastification.
  3. (Figuré) Soumettre à une force qui domine, étouffe, diminuer, anéantir, écraser.
    • Les juifs se sont montrés aussi imbéciles que les chrétiens, les uns et les autres étant laminés sous le rouleau d'un crétinisme puissant. (Bloy, Journal,1905, page 272)
    • Tous les perfectionnements matériels seraient vains et, pire encore, dangereux, si, loin d'aider à restituer l'homme à lui-même, ils servaient à dissoudre sa personnalité, à laminer sa conscience, à l'abaisser. (Organ. hospit. Fr., 1957, page 31)
  4. (Figuré) (Par analogie) Écraser, battre.
    • [Titre] En Afrique du Sud, une presse laminée par le coronavirus et la crise économique (En Afrique du Sud, une presse laminée par le coronavirus et la crise économique)
    • Au bout de quelques semaines l’armée impériale a été laminée.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français