monarchie
étymologie
Du latin monarchia, lui-même du grec ancien μοναρχία.

nom

SingulierPluriel
monarchiemonarchies

monarchie \mɔ.naʁ.ʃi\ féminin

  1. (politique) Organisation politique dans laquelle les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire sont concentrés entre les mains d’un seul individu.
    • Monarchie héréditaire, élective, absolue.
  2. (politique) Système politique dans lequel le pouvoir appartient à un monarque.
    • A l’origine des monarchies européennes, la féodalité ne donnait au pouvoir royal que deux sortes de fonctions; l’exercice de la puissance militaire, pour la défense de l’État, et l’administration de la justice, pour la protection des droits des sujets. (Anonyme, Angleterre. - Administration locale, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Le duché de Salzbourg, avec ses 7000 kilomètres carrés et ses 150000 habitants, est la plus petite des provinces de la monarchie austro-hongroise. (Maurice Grandjean, À travers les Alpes autrichiennes, p.31, A. Mame, 1893)
    • Les Constituants de 1789 et de 1791, même les Législateurs de 1792 croyaient que la monarchie traditionnelle était l'enveloppe nécessaire de la société nouvelle. (Jean Jaurès, Discours à la jeunesse, Albi, 1903)
    • Son père, […], est surnommé « Camélinat le Rouge » pour ses convictions républicaines. Cet austère paysan a élevé ses enfants dans l’aversion de la monarchie, puis de l’Empire. (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.032
Dictionnaire Français