moralité
étymologie
Du latin moralitas (« façon, caractère, comportement approprié »).

nom

SingulierPluriel
moralitémoralités

moralité \mɔ.ʁa.li.te\ féminin

  1. Réflexion morale.
    • Il y a de belles moralités à tirer de cette histoire.
    • Un recueil de moralités. Dans ce sens, il vieillit.
  2. Sens moral que renferme un discours fabuleux ou allégorique.
    • La moralité d’une fable, d’un apologue.
    • Chez la plupart des fabulistes, la moralité est indifféremment placée avant ou après le récit.
  3. (Désuet) Poèmes dramatiques qui représentaient une action morale à l’aide de personnages allégoriques.
    • Au moyen âge, la comédie comprenait les farces, les soties et les moralités.
    • La Condamnation de Banquet est une de nos plus fameuses moralités.
    • Nous devons avoir l’honneur de déclamer et représenter devant son éminence Monsieur le cardinal une très belle moralité, qui a nom : Le bon jugement de madame la vierge Marie. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (roman)'', 1831)
  4. Discernement moral.
    • On concédera aux partisans de la douceur que la violence peut gêner le progrès économique et même qu'elle peut être dangereuse pour la moralité, lorsqu'elle dépasse une certaine limite. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.256)
    • La moralité des actions humaines, le rapport de ces actions avec les principes de la morale.
  5. Caractère moral, principes, mœurs d’une personne.
    • On voit que la moralité des armateurs et des gros négociants n'était pas toujours irréprochable et que l'amour ancillaire avait, à Saint-Malo, de chauds pratiquants. (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux'', Édouard Champion, 1929, p.110)
    • Sa moralité a toujours été tenue pour douteuse.

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.029
Dictionnaire Français