mousseline
étymologie
(XIIIe siècle) En ancien français mosolin.
(XVIIe siècle) De l’italien mussolina, du nom de la ville de Mossoul en Irak, où cette toile était fabriquée.

nom

SingulierPluriel
mousselinemousselines

mousseline \mu.s(ə)lin\ féminin

  1. (textile) Toile de coton très claire et ordinairement très fine.
    • Elle était vêtue avec une magnificence pleine de charme et d'élégance. La mousseline des Indes faisait tous les frais de sa toilette. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Par la fenêtre entr’ouverte, l’air entrait, gonflant comme une voile les rideaux de mousseline, et j’apercevais un pan de ciel bleu. (Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
    • Le regard perdu dans le ciel, elle est debout près de la fenêtre. Machinalement, elle froisse la fine mousseline des rideaux. (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 11.)
    1. (Par extension) Étoffe fine et souple.
      • A chaque fenêtre on aperçoit, sous les rideaux de mousseline, des fuchsias ou des géraniums cultivés dans des pots avec une touchante sollicitude. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.46)
      • Mademoiselle Marie avait un petit logement au rez-de-chaussée, tendu en laine bleue, avec des rideaux de mousseline blanche. Cela lui allait au teint, et je la trouvai plus jolie. (Adieux au monde: mémoires de Céleste Mogador, Paris : chez Locard-Davi & De Vresse, 1854, vol. 2, p. 205)
    2. (Figuré) Écran léger, voile.
      • Les vitres embuées mettaient une doublure de mousseline à la translucidité des rideaux de cretonne blanchissant avec la lumière levante. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Par extension) Verre à vin très fin, dépoli et orné de motifs imitant le tissu du même nom. Mis pour verre de mousseline.
    • L'intoxication saturnine est fréquente chez les ouvriers en verre de mousseline. (Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie, Volume 2, 7 mars 1865, Éd Masson)
  3. (Par extension) (cuisine) Fine purée de pomme de terre, plus généralement préparation légère.
    • Après avoir raclé le fond de mousseline de saumon, Victor emporta la calotte vide vers les éviers. (Monica Ali, En cuisine, traduit de l'anglais par Isabelle Maillet, Belfond, 2010, chap.6)
    • Continuons avec les desserts : la spécialité du chef est le tube de chocolat et sa mousseline aux fraises, mais il y a aussi cet exquis Antillais (mousseline au chocolat, avec en son cœur, des bananes flambées). (Petit Futé Les plus beaux circuits en camping car, 2014)

traductions
adjectif

mousseline \mu.s(ə)lin\ féminin singulier

  1. (cuisine) Désigne des préparations léger#fr|légères.
    • Brioche mousseline, brioche très légère.
    • Pommes mousseline, purée de pommes de terre fouettée avec des oeufs et de la crème fraiche.
    • Sauce mousseline, sauce hollandaise à laquelle on a ajouté de la crème fraiche fouettée.
  2. Très fin.
    • Verres, porcelaine mousseline, verres fins, porcelaine fine.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français