opprimer
étymologie
(XIVe siècle) Emprunté au latin opprimere.

verbe

opprimer \ɔ.pʁi.me\ transitif direct conjugaison

  1. Accabler par violence, par excès d’autorité.
    • La politique du Japon rappelle le caractère de ses habitants : aimable et pleine de sollicitude à la face du monde, elle opprime, vole et massacre de l'autre côté du décor. (Albert Gervais, Æsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, p.14)
    • Dans cette lutte, naturellement, les plus forts et les plus chanceux devaient vaincre, et, de différentes manières, exploiter et opprimer les vaincus. (Errico Malatesta, Le Programme anarchiste,)
    • La victoire armée du peuple cubain sur la dictature de Batista […] a démontré de façon tangible que, par la guérilla, un peuple peut se libérer d'un gouvernement qui l’opprime. (Che Guevara, Principes généraux de la guerre de guérilla, traduction de Fanticha Gonzalez-Batlle, dans Œuvres I : Textes militaires, Paris : Maspero, 1961, 1968, p.27)
    • Jamais nous n'avons eu l’ineptie de penser que les catholiques dussent être opprimés, qu'ils dussent être vus avec défaveur par le gouvernement, […]. (« Quelques mots à nos contradicteurs passionnée et modérés », dans la Revue nationale de Belgique, Bruxelles : Librairie Polytechnique, 1840, vol. 4, p. 85)
  2. Faire éprouver des chagrins, des souffrances, des embarras.
    • Loin de la secourir, mon amitié l'opprime, [Racine, Iphigénie IV, 9]
  3. (Figuré) Accabler par sa masse.
    • La chambre des jeunes mariés… Une armoire de poirier noir, énorme, opprime cette chambre basse aux murs blancs, écrase entre elle et le lit une chaise de paille. (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 63.)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.029
Dictionnaire Français