pénurie
étymologie
Du latin penuria.

nom

SingulierPluriel
pénuriepénuries

pénurie \pe.ny.ʁi\ féminin

  1. Extrême disette.
    • Les sociétés de pénurie possèdent vraisemblablement une conscience de groupe plus développée que les sociétés d’abondance. (Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Le Livre de poche, page 66)
  2. (Absolument) Disette d’argent, pauvreté, misère.
    • Cet homme est dans une grande pénurie.
  3. (Figuré) Manque ; absence.
    • Lorsque l'œil était fait à cette pénurie de lumière, il distinguait, placées tout autour, ces pudibondes cloisons en usage dans les restaurants anglais. (Angelo de Sorr, Le vampire: roman fantaisiste, Paris : chez Adolphe Delahays, 1852, p. 216)
    • En se mettant en grève dans tout le pays, les pompistes ont rapidement provoqué une pénurie de carburant assez sérieuse. (Judith Hayem, La figure ouvrière en Afrique du Sud, 2008)
    • Par ailleurs, le pays souffre d'une grave pénurie de ciment, qui engendre en parallèle une hausse des prix du secteur du bâtiment. (Afrique magazine, n° 269 à 274, éd. Groupe Jeune Afrique, S.A., 2008, p. 50)

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français