peste
étymologie
Du latin pestis.

nom

SingulierPluriel
pestepestes

peste \pɛst\ féminin

  1. Maladie épidémique, contagieuse et mortelle, transmise par la puce du rat.
    • Hippocrate sauva Athènes de la peste en brûlant dans les rues des bois aromatiques et en faisant suspendre partout des paquets de fleurs parfumées. (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie, 1924)
    • On sait que le microbe de la peste est un cocco-bacille appartenant au genre Pasteurella, dont les différentes espèces produisent les septicémies hémorragiques des animaux. C’est en effet le cas de la peste, puisque, de ses deux formes, la pneumonie pesteuse est primitivement une septicémie des marmottes, tandis que la peste bubonique est primitivement une septicémie des rats. (Jules Guiart, « La peste reviendra-t-elle ? », dans la Revue d'Hygiène, vol.59, no 4, avril 1937, page 241)
    • Au milieu de la lutte contre le chaos, dans le sillage de la famine, survint un autre vieil ennemi de l’humanité : la peste, la Mort Pourpre. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 417 de l’éd. de 1921)
    • Tandis que la guerre et la peste font éclater les cadres féodaux, ceux de la guilde et de la corporation deviennent, eux aussi, trop étroits. (André Maurois, Histoire de l'Angleterre, Fayard & Cie, 1937, page 234)
    • Il est convaincu que la peste est un fléau endémique et non contagieux et que les seules mesures pour s’en préserver sont des mesures d’hygiène. (Anne-Marie Mercier-Faivre & ‎Chantal Thomas, L'invention de la catastrophe au XVIIIe siècle : du châtiment divin au désastre naturel, Droz, 2008, page 328)
  2. Chose pernicieuse et funeste qui corrompt les cœurs ou les esprits.
    • Ainsi l’éloquence, dans la bouche d’un Orateur vertueux, rend les hommes justes, & dans celle du méchant rend les autres comme lui. L’un fait le bonheur des peuples, l’autre est la peste des nations. (J. Beauvais, L'art de bien parler et de bien écrire en français, Paris : chez Valade, 1773, page 33)
    • L’air de Paris était une soupe de microbes. Juliette devait posséder un organisme bien sain pour avoir extrait de ces pestes un soleil capable de la dorer ! (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 175)
  3. Personne dont le rôle est funeste ou dont la fréquentation est pernicieuse. Note d’usage : Dans ce sens, le mot est essentiellement utilisé pour désigner une femme, mais est parfois aussi utilisé pour désigner un homme.
    • Une peste de psychologue, que mes parents m’avaient emmené voir sur le conseil d’une prof complètement tarée, avait parlé de « nonchaloir oriental » pour expliquer ces accès de paresse. (Bernard Du Boucheron, Long-courrier, Éditions Gallimard, 2013)
    • Si j’étais une peste de cet acabit, je vous assure que j’épargnerais les somnifrères des environs. Or, je ne suis pas une peste de cet acabit, mais que pourrais-je vous dire excepté la même chose ? (Orson Scott Card, La Porte perdue : Les mages de Westil, volume 1, L’Atalante, 2014)
  4. (vieilli) Se dit quelquefois par une sorte d’imprécation.
    • Quand je sortais de ces rêves embrouillés, c’était pour m’éveiller tout en nage, comme si j’avais pris un bain indien; la peste soit des édredons islandais ! (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 51)

traductions
interjection

peste \pɛst\

  1. (vieilli) Interjection exprimant l’étonnement. Note: Cette interjection avait surtout cours au XIXe siècle.
    • Peste !, s’écria Corcoran, vous êtes expéditif, seigneur Holkar. (Alfred Assolant, [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k645952.pdf Aventures merveilleuses mais authentiques du capitaine Corcoran], 1867)
    • Peste ! monsieur l’amiral est donc nécromant, pour savoir ainsi ce qui se fait à trente ou quarante lieues de distance ! (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    • « Encore une robe neuve ? s’étonnait-il. Peste, Madame ! » (Colette, Sido, 1930, Fayard, page 70.)
forme fléchie

peste \pɛst\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de pester.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de pester.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de pester.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de pester.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de pester.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français