piteux
étymologie
Du latin pietosus, dérivé de pietas (« pitié ») ; il a le sens de « pieux » du quatorzième au seizième siècles.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinpiteux
Fémininpiteusepiteuses

piteux

  1. Qui est digne de pitié, de compassion ; qui est propre à exciter la pitié, la compassion.
    • Il est dans un piteux état.
    • Que tesmoins en soient ces piteux et tristes vers. (Antoine de La Molère, Œuvres, Toulouse, Guyon Boudeville, 1562, pièce liminaire).
  2. (Péjoratif) Qui manque de dignité.
    • Et sa voix fut si drôle, son attitude si piteuse, si suppliante, eût-on dit, que lady Makinson éclata d'un rire nerveux. (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. III, Gallimard, 1937)
    • Il est là, debout, piteux, le teint terreux : une vraie tronche à caler les roues de corbillard ! (Jean-Paul Sermonte, La tombe buissonnière de Georges Brassens, Editions Du Moment, 2016, chap.6)
  3. (Péjoratif) Mauvais, sans valeur.
    • Faire piteuse chère.
    • Un second passage, […], me réservait des surprises. À peu près sur toute la longueur, et des deux côtés, il était flanqué d'hôtels meublés au piteux éclairage. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Il vous a qualifié d’un mot qui est peut-être dur, mais qui n’est que juste : vous avez été piteux ! Le général le saura. (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 221.)

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français