point culminant
étymologie
 Composé de point et de culminant.

locution nominale


point culminant \pwɛ̃ kyl.mi.nɑ̃\ masculin

  1. Partie la plus élevée d'une chose.
    • La route que nous suivons est d'abord une belle avenue d’eucalyptus traversant des champs de céréales et montant doucement jusqu'à son point culminant, à 620 mètres. (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol. 16, page 1039)
    • Le point culminant de l’Indre est Pouligny-Notre-Dame, à 459 mètres d'altitude. Vous vous souvenez ? Les origines les plus anciennes de mon arbre généalogique sont enracinées justement à Pouligny-Notre-Dame, c'est pourquoi j'ai souvent pensé que ma famille voulait prendre de la hauteur sur le reste du monde berrichon. (Patrice Parnoix, Mon amie s'appelle George, Éditions Edilivre, 2016, page 295)
  2. (En particulier) (astronomie) La plus grande hauteur d'un astre au-dessus de l’horizon.
    • Le soleil s'approchait, en ce moment, du point culminant de sa course. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  3. (En particulier) (Géographie) Le point où une chaîne de montagnes est le plus élevée.
  4. (Figuré) Le plus haut degré d'une chose.
    • Le point culminant de cette période avait été l'élection de Hoover, en 1928. (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
    • Cela me donne chaque jour la sensation de grimper jusqu’à un point culminant de moi-même, où l’air est pur, vivifiant… un sommet d’où si je parviens à l’atteindre, à m’y maintenir je verrai s’étendre devant moi le monde entier… rien ne pourra m’en échapper, il n’y aura rien que je ne parviendrai pas à connaître… (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 173)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français