précipice
étymologie
Du latin praecipitium.

nom

SingulierPluriel
précipiceprécipices

précipice \pʁe.si.pis\ masculin

  1. Abîme, gouffre, cavité très profonde et très escarpée.
    • Nous commençâmes à côtoyer la pente rapide du col, ayant à notre droite un précipice de cinq ou six cents pieds de profondeur, et au-delà de ce précipice une montagne à pic. (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • Le capitaine et les quatre hommes […], avaient descendu la pente des rochers, au risque de se briser mille fois en tombant dans les précipices qui s’ouvraient sous leurs pieds. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Le Drac ! s’était écrié l’abbé Gévresin, montrant, au fond du précipice, un serpent liquide qui rampait et se tordait, colossal, entre des rocs, ainsi qu’entre les crocs d’un gouffre. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Figuré) Grand malheur, disgrâce, catastrophe.
    • Crise du système, crise bipolaire, crise nucléaire, c’est Cuba en 1962 qui plonge le monde dans l’angoisse nucléaire, au bord du précipice de la mort planétaire. (Albert Legault, Michel Fortmann, Une diplomatie de l’espoir : Le Canada et le désarmement 1945-1988, Les presses de l’université Laval, Québec, 1989) }{#if:{#if:| (OCLC {oclc} ↗)}}, page 195}}
    • Une vaine ambition l’a poussé jusqu’au bord du précipice.
    • Il marche sur le bord du précipice ; s’il ne change pas de conduite, il est perdu.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.031
Dictionnaire Français