refouler
étymologie
(Verbe 1) Du verbe fouler, avec le préfixe re- (avec le sens de répétition).
(Verbe 2) Apparu au XIIe siècle avec le sens intransitif de refluer ; attesté dès 1611 dans ses constructions transitives. Du verbe fouler, avec le préfixe re- (avec le sens de retour en arrière).

verbe

refouler \ʁə.fu.le\ transitif conjugaison (pronominal : se refouler)

  1. Fouler (presser) de nouveau.
    • Refouler une étoffe.
    • Refouler la vendange.
  2. Fouler (marcher sur) de nouveau.
    • Yvan Colonna va refouler le sol de l’Île de beauté. (Matthieu Goar, 20 minutes édition Paris, n°2061, 6 juin 2011)
  3. (argot) Sentir fort ; puer.
    • Ça refoule vilain, dans ce coincetot. La paella d'abord, et puis aussi l'eau de lavande et l'éponge de bidet. (Patrice Dard, Alix Karol, n°10 : Sexécution capitale, 1975)
  4. (pronominal) (Médecine) Se fouler de nouveau (une articulation).
    • Je me suis refoulé la cheville en marchant.

verbe

refouler \ʁə.fu.le\ transitif conjugaison

  1. (propre) & (Figuré) Repousser ; faire refluer.
    • Au midi, les Anglais et les Hollandais refoulent chaque jour davantage vers l’équateur les peuples de la Caffrerie. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Altai, son histoire naturelle, ses mines et ses habitants, Revue des Deux Mondes, T.11, 1845)
    • L’eau nécessaire à la respiration pénètre par l’une des ouvertures, est chassée par l’autre, grâce aux contractions du manteau, et, sortant avec rapidité, refoule pour ainsi dire en sens contraire l’animal, qui nage seulement à l’aide des mouvemens respiratoires. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856, p.509)
    • Ce batardeau refoula les eaux jusque dans les maisons.
    • La marée refoule.
    • (Figuré) Refouler ses larmes, un sentiment, un instinct.
    • Je ne puis me rappeler ces tristesses enfantines durant les pièces de théâtre sans être obligé de refouler une envie de pleurer. (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 46.)
    • Le patient souffre toutefois d’une forme de stress post-traumatique aiguë qui l’amène à refouler provisoirement les violences qu'il a subies. (Antoine Bello, Enquête sur la disparition d'Émilie Brunet, 2010 ; édition Folio, 2012, p. 42)
  2. (Médecine) Comprimer.
    • Refouler des tissus.
  3. (psychol) Refuser de façon inconsciente un désir.
    • Il m'avait fait physiquement mal à plusieurs reprises et, s'il ne m'avait jamais donné une raclée en bonne et due forme, je savais qu'il en était capable. J'appris rapidement à refouler mes émotions et à faire ce qu'il me disait. (Taylor Edison, Ils ont fait de moi leur jouet, traduit de l'anglais par Hélène Tordo, City Edition, 2018, chap. 6)
  4. (vieilli) Nager en sens inverse du courant.
    • Refouler la marée, le courant.
  5. (vieilli) (artillerie) Assurer le chargement d’un canon à l’aide du refouloir.
  6. (Aéronautique) Déplacer un aéronef vers l’arrière.
  7. (ferro) Faire reculer un train.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français