restaurant
étymologie
Participe présent du verbe restaurer. En 1765, Boulanger dit Champ d’Oiseau ouvrit rue des Poulies, aujourd’hui rue du Louvre, un établissement où l’on acceptait tous les dîneurs auxquels était servies des soupes appelées restaurats. La proximité de sens et de prononciation du mot avec le participe présent du verbe restaurer a provoqué sa substitution.

nom

SingulierPluriel
restaurantrestaurants

restaurant \ʁɛs.tɔ.ʁɑ̃\ masculin

  1. (Désuet) Aliment ou nourriture qui revigore, d’où repas.
    • Je me contenterai de remarquer très sérieusement, que le substantif féminin Frigousse, salade de viandes froides, est oublié dans le Dictionnaire de l’Académie ; ce qui n’est guère excusable, une copieuse frigousse étant le meilleur restaurant qu’on puisse offrir à des chasseurs en halte, ou à des pêcheurs fatigués. (Gabriel Feydel, Remarques morales, philosophiques et grammaticales, sur le Dictionnaire de l’Académie, Antoine-Augustin Renouard, Paris, 1807, p. 118)
    • (Figuré)Chacune de vos conquêtes est mon restaurant. {{source|
  2. Établissement commercial où l’on vend des repas.
    • Ils s’attablent dans de bons restaurants, se font déboucher des bouteilles de Châteauneuf-du-Pape, dégustent des liqueurs. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Ainsi nous entraîne-t-on à la découverte de ces petits restaurants inconnus, dont on nous vante telle « spécialité » mystérieuse, simplement pour que nous puissions être les premiers à nous rengorger devant nos amis […] {{source|
    • Et pourtant Elhamy est un gourmand, qui ne mangerait pas aussi souvent au restaurant, si sa femme savait mieux l’allécher ici. {{source|
    • Au bout d’une vingtaine de mètres, il s’arrêta devant un restaurant, une boîte à bon marché, et nous invita à entrer avec lui, histoire de manger et de boire un peu. (Henry Miller, L’Ancien Combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • Nous étions en pleine déclaration d’amour quand un maître d’hôtel, ou quelque chose du genre, habillé en pingouin cravaté, est sorti du restaurant chic en face de nous. (Claude Champagne, Amour et Jules, Québec Amérique, 2009)
  3. Service d’une collectivité servant des repas à leurs adhérents.
    • Le lundi, c’est spaghetti au restaurant universitaire.
  4. (Régionalisme) Pain de quatre-cents grammes dans certaines régions du sud de la France.
synonymes
traductions
adjectif

SingulierPluriel
Masculinrestaurantrestaurants
Fémininrestauranterestaurantes

restaurant \ʁɛs.tɔ.ʁɑ̃\

  1. Qui restaure, qui donne des forces.
    • Mon guide […] en me voyant piteusement tremper, dans ce mélange acidulé, une croûte de pain dure et grise comme de la pierre ponce, me rendit un peu de courage en m’assurant qu’à l’auberge du col de Balme nous trouverions à manger quelque chose de plus restaurant. (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes, t. 1, 1833)
forme fléchie

restaurant \ʁɛs.tɔ.ʁɑ̃\

  1. Participe présent du verbe restaurer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français