rivage
étymologie
 Composé de rive et de -age.

nom

SingulierPluriel
rivagerivages

rivage \ʁi.vaʒ\ masculin

  1. Partie de la terre qui borde la mer.
    • Le rivage n'était pas entièrement continu, le récif était frangé d'îles qui présentaient entre elles de minuscules passes. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le long du rivage.
    • Au rivage.
    • Sur le rivage de la mer.
    • De lointains rivages.
    • Les pirates infestaient autrefois ces rivages.
    • S’éloigner du rivage.
    • Quitter le rivage.
    • Regagner le rivage.
  2. Se dit aussi en parlant des fleuves, des rivières, des lacs.
    • Sur le rivage de la Seine.
    • Les rivages de la Loire.
    • Les rivages du Léman.
  3. (Poétique)
    • Le noir rivage, le sombre rivage, le rivage des morts : Les rivages des fleuves des enfers dans la Mythologie.
  4. (Par extension) (Figuré) Pays ; contrée.
    • La guerre en Chine est un jeu d’enfant comparé à la leur. Nous nous battons encore avec des mausers. La guerre de l’Occident, impersonnelle, automatique, n'a pas encore atteint ces rivages. (Robert Payne, La Guerre de Chine, traduit de l'anglais par Henri Morisset, Librairie Stock, 1950, p. 181)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français