fleuve
étymologie
(XIIe siècle) Du moyen français fleuve, de l’ancien français flueve, fluive, floeve, fluie, du latin fluvius. A remplacé l’ancien français flun, flum, du latin flumen (« flot, courant »).

nom

SingulierPluriel
fleuvefleuves

fleuve \flœv\ masculin

  1. (Géographie) Cours d’eau qui se jette généralement dans la mer ou dans l’océan.
    • Quatre grands fleuves, ayant leurs sources dans les mêmes montagnes, divisaient ces régions immenses : le fleuve Saint-Laurent qui se perd à l’est dans le golfe de son nom, la rivière de l’Ouest qui porte ses eaux à des mers inconnues, le fleuve Bourbon qui se précipite du midi au nord dans la baie d’Hudson, et le Meschacebé qui tombe du nord au midi dans le golfe du Mexique. (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • Au réveil, dans les premières blancheurs de l’aube apparaît un fleuve qui tourne sous ses fumées matinales, […]. (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, volume 2, 1866)
    • Cette Mersey, comme la Tamise, n’est qu’une insignifiante rivière, indigne du nom de fleuve, bien qu’elle se jette à la mer. (Jules Verne, Une ville flottante, Chapitre I)
    • Le succès, déjà, hésitait, lorsque, des montagnes, la Piave, fleuve appauvri, devint soudain un effroyable torrent, emportant les ponts, les bacs, les chaînes de bateaux formant routes de convoi. Vingt régiments, en quelques heures, furent bloqués, adossés au fleuve. (Jacques Mortane, La Guerre des Ailes : Leur dernier vol, Éditions Baudinière, 1931, page 15)
  2. (Figuré) (analogie) Flot puissant et ininterrompu de personnes ou de choses.
    • Tandis que le lugubre fleuve d'hommes, sinuant à travers les routes encaissées, précipitait vers Pontarlier le débordement de ses vagues, […]. (Paul Margueritte et Victor Margueritte, Les Tronçons du glaive, 1900)
  3. (Figuré) (Par extension) Qualifie quelque chose qui dure très longtemps, sur le modèle de roman-fleuve.
    • Pour la première fois depuis l’ouverture de ce procès fleuve le 23 septembre, la salle d’audience est comble pour écouter la lanceuse d’alerte, témoin le plus attendu des six mois de débats prévus. (« Pourquoi je tique ? Ça tient à deux petites choses » : au procès du Mediator, le récit d’Irène Frachon)
  4. (mythol) Divinité qui préside aux fleuves, et qu’on représente ordinairement sous la figure de vieillard à longue barbe couché sur des roseaux, appuyé sur une urne, la tête ceinte d’une couronne de joncs.
    • Les îles grandissent peu à peu et s'entourent d'une large ceinture de roches tapissées de mousses noirâtres ou de longs fucus bruns qui pendent à leurs flancs comme les roseaux de marbre dont les sculpteurs du dernier siècle ornaient leurs statues de fleuves. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
traductions traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français