tanin
étymologie
(fin XVIIIe siècle) De tan.

nom

SingulierPluriel
tanintanins

tanin \ta.nɛ̃\ masculin

  1. (chimie) Principe actif du tan, poudre extraite de l’écorce du chêne et de quelques autres végétaux ; il sert à tanner les peaux, et l’on en trouve à l’état de traces, dans les vins rouges.
    • – Buvez. Nous avions besoin de vin. Mais prenez de celui-là qui est noir. Il ressemble à un vin de chez moi et contient du tanin. C’est ce qu’il faut pour résister à la marche. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 443)
    • C’est sans doute que le beaujolais nouveau pue trop la sueur d’une populace avinée de nostalgie du vin de soif, contrairement à la noble modernité de ces flacons de pauillac et de saint-émilion, qui n’en sont d’ailleurs plus, tant la poussière de chêne neuf saturant leurs tanins laisse croire qu’ils ont été élevés dans des cercueils. (Périco Légasse, « Vive le beaujolais nouveau ! », dans Marianne no 553, du 24 novembre 2007)
    • Les ovoproduits se retrouvent même dans des recettes a priori sans œufs. Le blanc, par exemple, sert à assouplir les tanins des vins rouges. Le jaune, badigeonné, dore les croissants. Et cetera. (Jérôme Canard, Grâce au fipronil, les consommateurs regardent la France au fond des œufs, Le Canard Enchaîné, 16 août 2017, page 4)
    • La nouvelle usine d’extraction de tanin de châtaigniers de King Tree à Labruguière (Tarn) entre en phase de production. (Marina Angel, King Tree démarre la production de tanin de châtaigniers dans sa nouvelle usine tarnaise, usinenouvelle.com, 16 mai 2018)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français