tanner
étymologie
dénominal#fr|Dénominal de tan#fr|tan [1] et -er, voir l’occitan tanar, de même sens.

verbe

tanner \ta.ne\ transitif conjugaison

  1. Traiter la peau d’un animal avec du tan ou du tanin pour la transformer en cuir et la rendre imputrescible.
    • Les peaux sont exportées ou tannées dans le pays pour être converties en babouches, gibecières, etc. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 229)
  2. (Figuré) Fatiguer, ennuyer, importuner.
    • Tanner le cul, les fesses, le cuir de quelqu’un.
    • On lui avait infligé huit jours (…) pour s'être fait tanner le cuir par un gars qu'il ne voulait pas nommer. (France, 1907)
    • C’est un homme qui me tanne.
  3. Rosser, battre.
    • Le cheval maintenant hennissait à la tremblade : on le tannait à coups de pied dans le ventre. (Giono, Gd troupeau, 1931, page 94)
    • Il s'est fait tanner
synonymes
Importuner (2) voir casser les couilles

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.032
Dictionnaire Français