terrer
Voir aussi: Terrer
étymologie
De terre.

verbe

terrer \te.ʁe\ ou \tɛ.ʁe\ transitif ou intransitif conjugaison (pronominal : se terrer)

  1. (Agriculture) (jardinage) Entourer, garnir, couvrir de terre.
    • Terrer un arbre, une vigne, un pied d’œillet.
  2. (arts) (Désuet) Dégraisser une étoffe, en l’enduisant de terre à foulon.
  3. (arts) (Désuet) Blanchir en couvrant d’une terre grasse le fond des formes, en parlant du sucre.
  4. (intrans) Se loger, se cacher sous terre, en parlant des animaux.
    • Le lapin terre, et le lièvre ne terre pas.
  5. (pronominal) Se cacher sous terre, en parlant de certains animaux.
    • Ce lapin, ce renard s’est terré quand il s’est vu poursuivi.
  6. (pronominal) (militaire) Se mettre à couvert du feu de l’ennemi par des travaux de terre.
    • Les assiégeants s’étaient si bien terrés qu’ils étaient entièrement à couvert du feu de la place.
  7. (pronominal) (Figuré) Se cacher, éviter de se montrer.
    • On ne le voit plus nulle part depuis cette aventure : il se terre.

Terrer
nom propre

Terrer

  1. (Géographie) Commune d’Espagne, située dans la province de Saragosse et la Communauté autonome d’Aragon.

traductions
  • espagnol : Terrer



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français