toast
étymologie
Mot emprunté de l’anglais toast, lui-même issu de l’ancien français toster ; du latin tostus.

nom

SingulierPluriel
toasttoasts

toast \tost\ masculin

  1. Proposition de boire à la santé de quelqu’un, à l’accomplissement d’un vœu, etc.
    • Puis arrivèrent les toasts insidieux, les forfanteries, les défis. (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • Eh ! laissez ces enfants, marquise, reprit le vieillard qui avait porté le toast […] (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981, vol. 1, page 54)
    • Votre toast, je peux vous le rendre […] (Carmen (opéra) (Chanson de toréador), Georges Bizet, 1875)
    • […], la tante alla prendre Gaspard dans son berceau pour le faire participer au toast que l’on portait en son honneur. (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • Lorsque tous les nouveaux membres eurent bu, Bendix leva le calice pour porter un toast.
      — Ils ont goûté au Feu de l'Illumination ! Bienvenue parmi les Péithologiens, nouveaux Poètes et Aventuriers !
      (Melissa de La Cruz, Bloody Valentine, dans la série : Les vampires de Manhattan, traduit de l'anglais (américain) par Valérie Le Plouhinec, Albin Michel (collection Wiz, 2011, chap. 4)
  2. (cuisine) (Anglicisme) Tranche de pain grillé et beurré qui se sert souvent avec le thé.
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français