vengeance
étymologie
De l’ancien français venjance. Analysé rétrospectivement comme composé de venger avec le suffixe -ance.

nom

SingulierPluriel
vengeancevengeances

vengeance \vɑ̃.ʒɑ̃s\ féminin

  1. Peine causée à l’offenseur pour la satisfaction personnelle de l’offensé.
    • La vengeance est le plaisir des dieux ; et, s’ils se la sont réservée, comme nous le disent les prêtres, c’est parce qu’ils la regardent comme une jouissance trop précieuse pour de simples mortels. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • La vengeance est permise, […], c’est le droit imprescriptible du faible et de l’opprimé ; cependant, elle doit être proportionnée à l’injure reçue. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • La vengeance est un plat qui se déguste glacé, mais se délivre brûlant. (Maurice G. Dantec, Laboratoire de catastrophe générale : Journal métaphysique et polémique 2000-2001, Paris, Éditions Gallimard, 2001)
  2. (Par extension) Désir de se venger.
    • On passe ainsi de la jalousie à la vengeance, et on sait que la vengeance est un sentiment d’une puissance extraordinaire, surtout chez les êtres faibles. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.229)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français