arrondir
étymologie
Du latin rotundus, « rond ».

verbe

arrondir \a.ʁɔ̃.diʁ\ transitif ou pronominal conjugaison

  1. Rendre rond.
    • Les bases des tours visigothes sont carrées ou ont été grossièrement arrondies pour recevoir les défenses du Ve siècle. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Tandis que j’arrondis' le dos en m’inclinant, elle m’honore d’un salut de tête qui ne met en jeu que les vertèbres de son long cou, […]. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Arrondir une boule. Un ballon qui se gonfle et s’arrondit. Ce bâton n’est pas assez arrondi. Arrondir un manteau, une robe.
    • Arrondir ses bras en dansant. Quand on prononce la lettre O, la bouche s’arrondit.
  2. (marine) Naviguer en décrivant une route à peu près circulaire autour d’un obstacle (cap, île, etc.).
  3. (peinture) Faire sentir la rondeur des objets, leur saillie et leurs tournants.
  4. (familier) Augmenter son champ, son pré, etc. ou sa fortune.
    • J’ai acheté ce petit champ pour m’arrondir. Ce propriétaire s’est bien arrondi. Il avait une fortune médiocre, mais il est parvenu à s’arrondir.
  5. (Mathématiques) Supprimer ou ajouter des unités en finale de façon à former un chiffre rond, un nombre entier plus simple que le nombre réel.
    • Arrondir une mesure, un poids, une somme (à).
    • Le total de vos achats est de 52 euros mais comme vous êtes un bon client, j'ai arrondi à 50 euros.
  6. (pronominal) (familier) (Figuré) Prendre des rondeurs corporelles.

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.125
Dictionnaire Français