bastion
étymologie
(XVe siècle) De l’italien bastione voir Bastia, bastia.

nom

SingulierPluriel
bastionbastions

bastion \bas.tjɔ̃\ masculin

  1. (fortification) Ouvrage de fortification qui fait partie de l’enceinte du corps d’une place : il présente en saillie deux faces et deux flancs. Il est relié à l’enceinte par ces derniers.
    • Dans le procès-verbal dressé par Machiavel, […] nous lisons encore ces passages, touchant l’établissement de bastions ronds en avant des anciens fronts fortifiés : « […] L’avis du capitaine fut qu’il serait utile d’élever sur ce point ou une casemate ou un bastion rond, qui battit les deux lianes […] (Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854)
    • La ville avait la réputation d’être imprenable ; son château s’élevait à l’est et la ceinture de murailles qui entourait la cité venait s’y attacher ; des portes, des bastions, des fossés formaient un respectable appareil de défense. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • Quant à la ville […], elle garde encore les traces du terrible assaut de Skobeleff en 1880, murailles démantelées, bastions en ruines… (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VIII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • […], on aperçoit, au fond de la baie, une longue ligne de murailles grises flanquées de tours et de bastions où flotte le pavillon sanglant des anciens corsaires barbaresques. Elles sont garnies de vieux canons, presque inoffensifs aujourd'hui, mais à la gueule toujours menaçante braquée sur la mer; […]. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 20)
  2. (Par analogie) (Géographie) (Figuré) Élément géographique avancé.
    • La partie la plus élevée a surtout retenu notre attention : Pech de Bugarach et ses abords immédiats. II constitue un bastion septentrional d’un anticlinal marqué par la Forêt des Fanges, le Roc Paradet et le Plateau de St-Paul. (Josias Braun-Blanquet, Jean Susplugas, Reconnaissance phytogéographique dans les Corbières, Station internationale de géobotanique méditerranéenne et alpine, Montpellier, communication nº 61, 1937)
  3. (Par extension) (Figuré) Tout ce qui semble inexpugnable.
    • Raymond Couderc (UMP), maire de Béziers, a remporté dimanche 26 août au second tour la sénatoriale partielle organisée dans l’Hérault pour remplacer le socialiste André Vézinhet, élu en juin député de la 2e circonscription de ce département. 2 010 grands électeurs étaient convoqués aux urnes pour ce scrutin qui a vu l’UMP remporter un bastion socialiste avec 53,04 % des suffrages pour Raymond Couderc contre 46,96 % pour sa rivale PS, Karine Chevalier. (Raymond Couderc (UMP) élu dans l’Hérault dans un bastion socialiste, dans Le Monde du 28 août 2007)
    • Pays pauvre qui ne vit que de l'aide humanitaire, notamment française, la Mauritanie reste l'un des bastions les plus réfractaires à l'abolition de l'esclavage. (Zineb El Rhazoui, Mauritanie : esclaves contre dieux et maîtres, Charlie Hebdo, 7 janvier 2015)
    • Le Vélib’ est fils illégitime du Tour de France. Le Tour de France ([]), expression du territoire national dans sa dimension symbolique et géographique, était l'un des derniers bastions de la beaufitude. Après vingt d'histoires de dopage, le Français perdait le goût pour le vélo. (Cincinnatus, Dictionnaire de la controverse, version intégrale, Les Éditions de Londres, 2016, p. 501)
  4. (Réseaux informatiques) Machine du réseau qui fournit un point d’entrée ou de sortie unique vers Internet.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français