concéder
étymologie
Du latin concedere, formé de cedere et du préfixe co-#la|con-.

verbe

concéder \kɔ̃.se.de\ transitif conjugaison

  1. Accorder, octroyer un privilège, une faveur.
    • Aujourd’hui, on fait grief à la France de ne pas concéder à l’Alsace cette même autonomie que l’Allemagne avait accordée au Reichsland. Mais quelle était donc cette autonomie ? (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Tout au plus se concédait-il à l’occasion, comme hier soir, une cigarette (light) et un whisky (baby) dans le voukoum d'un night-club. (Miki Runek, Miel-Piment, page 26, Éditions Publibook, 2010)
  2. Accorder, pour un État, à une compagnie, sous certaines conditions, de construire un réseau et de l’exploiter à ses frais et profits.
    • Concéder une ligne de chemin de fer. — Concéder une licence de téléphonie. — Concéder une ligne d’autobus.
  3. (Figuré) Céder sur un point, dans une discussion, accorder une chose contestée.
    • On concédera aux partisans de la douceur que la violence peut gêner le progrès économique et même qu’elle peut être dangereuse pour la moralité, lorsqu’elle dépasse une certaine limite. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p. 256)
    • « Au temps pour moi », concède ma prof de maths quand quelqu'un relève une erreur au tableau. (Lily King, La Pluie et le beau temps, traduit de l'anglais (USA) par Bruno Boudard, Presses de la Cité, 2012, chap. 7)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français