interpréter
étymologie
Du latin interpretor voir interprète.

verbe

interpréter \ɛ̃.tɛʁ.pʁe.te\ transitif conjugaison

  1. (Désuet) Traduire d’une langue en une autre.
    • Si le latin avoit été aussi répandu que l'affirment Libanius et Plutarque, les évêques grecs l'eussent certainement entendu : pourquoi cependant fut-on obligé d’interpréter, sur-le-champ, en grec, le discours que Constantin prononça en latin , à l'ouverture du concile de Nicée ? La raison en est, sans doute, parce que peu de Pères grecs entendoient le latin. (M. Schwab, Dissertation sur les causes de l'universalité de la langue françoise et la durée vraisemblable de son empire, traduit de l'allemand par D. Robelot, Paris : chez Lamy, 1803, page 179)
  2. (En particulier) (en usage) Traduire à l’oral d’une langue vers une autre.
    • Cet ambassadeur fit à ce prince un discours qui fut interprété en français.
    • L’interprète interpréta. (Ruth Rendell, Le paradis à la carte, nouvelle, 1999, traduit de l’anglais par Johan-Frédérik Hel Guedj, page 29.)
  3. Expliquer ce qu’il y a d’obscur et d’ambigu dans un écrit, dans une loi, dans un acte.
    • Les professeurs de l'Académie appréciaient particulièrement les œuvres parénétiques, qu'ils interprétaient devant leurs élèves selon la méthode psychagogique, ou bien en les traduisant et en les enseignant en néo-grec,[…]. (Études byzantines et post-byzantines, sous la direction de Eugen Stănescu & Nicolae-Șerban Tanașoca, Editura Academiei Republicii Socialiste România, 1979, vol. 1, page 128)
    • Suivant les positions qu'ils adoptent à l'égard de l'évolution politique de Thèbes et des cités béotiennes, les commentateurs de Ps-Xénophon interprètent son allusion à l'intervention athénienne en Béotie de façons très différentes. (La Constitution d'Athènes attribuée à Xénophon, traduite et commentée par Claudine Leduc, Annales littéraires de l'Université de Besançon, 1976, page 223)
    • Dans son ouvrage sur Sainte-Sabine, Gisela Jeremias interprète la scène du registre supérieur comme une vision à caractère apocalyptique, eschatologique et parousiaque, que renforcent la présence des lettres alpha et oméga ainsi que celle des Vivants. (Anne-Orange Poilpré, Maiestas Domini: une image de l’Église en Occident, Ve-IXe siècle, Éditions du Cerf, 2005, p. 91)
    • (droit) Interpréter une loi, en expliquer, en déterminer le sens par une loi supplémentaire.
  4. Expliquer, deviner, induire, conclure ou tirer d’une chose quelque indication, quelque présage, etc.
    • On a abusé des prophéties de deux manières : premièrement en publiant de fausses prophéties ; secondement, en interprétant les vraies à la légère, c'est-à-dire avec, une idée préconçue. C'est par ce dernier abus qu'on est arrivé à fausser les avertissements célestes, à les faire mentir et, par suite, à en dégouter tout le monde. (Le Grand Coup, avec sa date probable, c'est-à-dire le grand châtiment du monde et le triomphe universel de l’Église, probablement le 19-20 septembre 1896, par un prêtre du diocèse de Moulins, Vichy : à l'imprimerie de P. Vexenat, 1894)
    • Dans la scène d’accouplement, c'est peut-être un bélier qui flèche (ou un étalon). […]. J'ai une hypothèse pour interpréter cette partie de saute-mouton : dans la Genèse XXX, 10, la vision de Jacob grâce à laquelle il accrut son troupeau aux dépens de Laban, une histoire de béliers noirs en rut... (Olivier Pagès, Le Temple de Lanleff: Dossier, La TILV éditeur, 1998)
    • Si j’interprète bien vos sentiments, voilà quel était votre projet. — Je ne sais comment interpréter leur silence. — Interpréter les songes. — Interpréter le vol des oiseaux.
  5. Prendre des paroles ou des actes de bonne ou en mauvaise part.
    • Un soir pluvieux, Corinne laissa entendre qu'elle était amoureuse. J'allais m'en montrer consterné mais je craignis que ma consternation ne prêtât à confusion et ne fût mal interprétée : il ne fallait pas qu'elle m’imaginât épris d'elle. (Thomas Baudouin, Iñés, Nouvelles Éditions Latines, 1957, chap. 4)
    • Il a fait, il a dit telle chose, je ne sais comment cela sera interprété.
  6. (Théâtre) jouer#fr|Jouer ; représenter.
    • Eh bien ! au risque de tout déranger et de m'attirer les reproches des spectateurs bien élevés, je dis que les comédiens du Théâtre-Français interprètent Molière d'une façon infidèle. (Gustave Planche, « Molière à la Comédie-Française », dans la Revue des deux mondes, 2e période, tome 2, Paris, 1856, p. 911)
    • Metteur en scène, Jean Vilar joue aussi le Roi ; Chimène est interprétée par Françoise Spira ; tandis que, « couronnée de blond », Jeanne Moreau reprend le rôle de l'Infante. (Jean-Claude Moireau, Jeanne Moreau, l'insoumise: Biographie, éd. Flammarion, 2011)
  7. (musique) jouer#fr|Jouer ou chanter une œuvre musicale.
    • Il y avait un chanteur qui s'accompagnait d'un accordéon, un joueur de guitare et un mandoliniste le secondaient. Les airs que le trio interprétait étaient tantôt gais et entraînants, tantôt plus langoureux […]. (Richard Dourdea, Une année très particulière, page 258, éd. Le Manuscrit, 2006)
synonymes

en théâtre


traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
  • anglais : play the part, play the role
  • italien : interpretare

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.089
Dictionnaire Français