jalonner
étymologie
De jalon.

verbe

jalonner \ʒa.lɔ.ne\ transitif conjugaison

  1. Planter des jalons de distance en distance, soit pour un alignement, soit pour déterminer les différents points d’un plan.
    • Jalonner une allée pour la dresser.
    • Jalonner un champ, pour le passage d'un appareil de traitement aérien
  2. (Par extension) (militaire) Placer des jalonneurs, ou se placer en jalonneur, pour déterminer une direction, un alignement.
    • Jalonner une ligne, une direction, elliptiquement, Jalonner ''
  3. (Figuré) Déterminer la voie à suivre, la piste à suivre
    • En maint endroit, des croix de bois jalonnaient la route et marquaient la place de catastrophes multipliées. (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Comme l'écrivait en 1889 Léopold Eistein, un volapükiste allemand passé à l’Esperanto dès l'apparition de cette langue, le progrès de l'humanité est jalonné par sept inventions qui devraient être considérées comme les sept merveilles du Monde, et qui sont : écrire, imprimer, sténographier, […]. (Gaston Moch, La langue internationale « Esperanto », n° 134 de Pages libres, éd. E. Payen, 25 juillet 1903, p. 76)
  4. (Figuré) Marquer par des repères.
    • La nourriture jalonne nos vies. Les repas sont des repères. Nous nous souvenons du premier dîner avec l’être aimé (nous pouvions à peine manger, tant le désir de l’autre nous emplissait). (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 319)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.087
Dictionnaire Français