lama
étymologie
(Nom 1) De l’espagnol llama, le mot apparait dans Histoire naturelle et moralle des Indes, tant Orientalles qu'Occidentalles, de José de Acosta traduit par Robert Regnault ; Le mot espagnol est une translittération du quechua liama.
(Nom 2) Du portugais lama, le mot apparait dans la traduction de l’ouvrage d’Antonio de Andrade, Histoire de ce qui s'est passé au Royaume de Tibet ; le portugais est emprunté au tibétain བླ་མ, voir brahmane.

nom

SingulierPluriel
lamalamas

lama \la.ma\ masculin

  1. (Zoologie) Camélidé domestique d’Amérique du Sud.
    • Au jour tombant, il allait traire, pour la troisième fois, ses lamas, et prenait un repas frugal à la clarté de la lune, ou à la lueur des étoiles. (Joachim Heinrich Campe, Le nouveau Robinson, vol.1, page 339, Le Prieur à Paris, 6e éd., 1812)
    • Le lama donne un poil assez grossier, laineux à brins droits et poussant d'une manière continue. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Par métonymie) Tissu fabriqué avec la toison laineuse de cet animal.
    • − Écoute, si ça te contrarie trop qu'il soit en lama, je t'en donnerai un en chantilly.
      − Votre châle ! continua-t-elle tout à fait furieuse, mais je n'y pense même plus, à votre châle !
      (Zola, Pot-Bouille, 1882)

traductions
nom

SingulierPluriel
lamalamas

lama \la.ma\ masculin

  1. (bouddhisme) Prêtre bouddhiste, au Tibet et chez les Mongols.
    • Un lama bouddhiste ou un faquir musulman, transporté en un clin d’œil d’Asie en plein boulevard, serait moins surpris que je ne le fus en tombant subitement dans un milieu aussi différent de celui de mes vieux prêtres de Bretagne, têtes vénérables, totalement devenues de bois ou de granit, sortes de colosses osiriens semblables à ceux que je devais admirer plus tard en Égypte, se développant en longues allées, grandioses en leur béatitude. (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 103.)
    • Souvent, l’astrologue local est un lama, car plusieurs de ses prédictions concernent la pratique religieuse : rituel approprié à la suite d’un décès, date et type de cérémonies monastiques, ou encore méthodes pratiques pour réduire la souffrance. (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
    • Le Jebtsundamba Khutuktu est le chef spirituel de l’église bouddhiste en Mongolie. Il serait la réincarnation du lama Zanabazar, lama fondateur de la ville d’Oulan-Bator […]. (Antoine Maire, La Mongolie en quête d'indépendance: une utilisation stratégique du développement minier, L'Harmattan, 2012, note 43 en bas de page 41)

traductions
forme fléchie

lama \la.ma\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple de lamer.

Lama
nom propre

Lama

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de la Haute-Corse.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français