montagnes russes
étymologie
Le concept de « montagnes russes » provient des courses de luges se déroulant sur des collines de neige spécialement aménagées pour celles-ci, particulièrement dans les environs de Saint-Pétersbourg. À la fin des années 1700, leur popularité fut telle que des entrepreneurs commencèrent à développer cette idée dans d’autres pays que la Russie, en utilisant cette fois des voitures munies de roues solidaires d’une voie. En 1812, la compagnie Les Montagnes russes construisit et géra celles du quartier Belleville dans Paris.

locution nominale

montagnes russes \mɔ̃.taɲ ʁys\ féminin pluriel

  1. Attraction de fête foraine consistant à lancer un train de petites voitures sur une série de montées et de descentes brutales.
    • […] nous ne tardâmes pas à nous trouver au bas de la montagne de Salinas. Les montagnes russes ne sont rien à côté de cela, et tout d’abord l’idée qu’une voiture va passer par là-dessus vous paraît aussi ridicule que de marcher au plafond la tête en bas, comme les mouches. Ce prodige s’opéra grâce à six bœufs que l’on attela en tête des dix mules. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Quand, en matière politique, administrative, gouvernementale, on parle de l’ordre établi, on doit l’entendre comme du parcours des montagnes russes qui, lui aussi, a été établi par un constructeur facétieux qui n’avait pas manqué, par avance, d’en prévoir tout l’imprévu. {{source|
    • Je lui racontais la ville : les magasins où l’on trouve de tout, les expositions de jouets à la Noël, les retraites au flambeaux du 141e, et la féerie de Magic-City, où j’étais monté sur les montagnes russes : j’imitais le roulement des roues de fonte sur les rails, les cris stridents des passagères, et Lili criait avec moi… (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, page 48)
  2. (analogie) Ce qui varie rapidement entre deux extrêmes.
    • À l’heure où je vous écris, le premier affrontement s’est conclu à mon avantage. Les troupes se reposent, mais je ne fais pas la maligne : il paraît qu’avec le Covid-19, ce sont les montagnes russes. Un jour ça va, le lendemain ça repart. Ce n’est donc qu’une bataille de gagnée. (Anne-Sophie Moreau, « Carnet de la drôle de guerre », dans la newsletter du 27/03/220 de Philosophie Magazine)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.079
Dictionnaire Français