mu
étymologie
(Noms communs 1 et 2) Du grec ancien μῦ.
(Adverbe) Du japonais , lui-même issu du lzh . L’usage occidental dérive plus précisément de celui qu’en fait le bouddhisme, particulièrement les traditions Chán et Zen.

nom

(orthographe rectifiée de 1990)

SingulierPluriel
mumus

mu \my\ masculin

  1. μ, Μ, douzième lettre et huitième consonne de l’alphabet grec.
    • L’entreprise s’appelle Mulann, contraction de la lettre grecque mu, symbole du micromètre (l’épaisseur d’une bande magnétique) et Lann, comme Lannion. (« Perros-Guirec : Jean-Luc Renou veut relancer la cassette audio », Ouest-France, 18 décembre 2019)

traductions
  • anglais : mu

nom

mu \my\ masculin (pluriel à préciser)

  1. Synonyme de muon.
    • Le muon fut appelé méson mu à sa découverte, en 1937, dans le rayonnement cosmique : il fut alors identifié comme le méson responsable de forces nucléaires, dont l’existence avait été supposée par Yukawa. Cependant, les interactions du muon semblaient trop faibles pour une particule de champ nucléaire. Ce n’est qu’en 1947, avec la découverte du méson pi, que l’on identifia le méson nucléaire. Le muon n’est donc pas un méson, mais un lepton, particule de la même classe que l’électron. (Musset-Lloret, 1964)

adverbe

mu \my\

  1. (zen) Mot utilisé pour apporter une réponse dénégatoire. Il marque le désaccord avec les présupposés d’une question.
    • Le néant est-il beau ? — Mu.

traductions
  • anglais : mu
  • espagnol : mu

forme fléchie

mu \my\ (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Variante orthographique de .

Mu
étymologie
(début XXe siècle) Bien que publié fin XIXe en anglais (malgré son patronyme, Augustus Le Plongeon était américain), il faut attendre environ 1917 pour qu’il soit traduit en français.

nom propre

Mu \my\

  1. Continent mythique d’abord proposé par le mayaniste Augustus Le Plongeon, puis popularisé (et déplacé de l’Atlantique au Pacifique) par James Churchward.
    • D’après Le Plongeon, traducteur du Troano […] La contrée des collines d’argile, le pays de Mu, fut sacrifié. Après avoir été ébranté à deux reprises, il disparut […] (Bulletin de la Société de géographie de Tours, Volumes 36 à 37, 1917)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français