olifant
étymologie
De l’ancien français olifant (« éléphant », et « cor fait en ivoire de défense d’éléphant », par métonymie).

nom

SingulierPluriel
olifantolifants

olifant \ɔ.li.fɑ̃\ masculin

  1. (Musique) Cor taillé dans dans une corne de bovidé, du métal ou une défense d’éléphant, dont on se servait au Moyen Âge pour communiquer pendant la chasse et à la guerre.
    • — Ami Roland, sonnez votre olifant.
      Le son en ira jusqu’à Charles qui passe aux défilés
      Et les Français, j’en suis certain, retourneront sur leurs pas.

      (La Chanson de Roland, traduction Léon Gautier, Alfred Mame et fils, 1872, strophe LXXXV)
    • ''Isabelle me regarda avec fierté, et j’ouvris des yeux émerveillés : évidemment, c’était un vrai poète. Sans prendre le temps de réfléchir, il ajouta :/>Pages de mon castel, sonnez de l’olifant,/>En l’honneur du héros qui sauva mon enfant. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets'', 1960, collection Le Livre de Poche, page 138)

    • Les nuages coureurs aux caprices mouvants
      Sont la poudre des pieds de ces spectres rapaces
      Et la foudre hurlant à travers les espaces
      N’est qu’un écho lointain de leurs durs olifants.

      (Paul Verlaine, Premiers vers : Les Dieux, 1864)
  2. (Figuré) (Par dérision) Instrument à vent pour battre le rappel.
    • C’était une longue voiture verte, et de son toit pendaient de courts rideaux de toile, ornés d’une frange de ficelle. Les deux chevaux piaffaient, et le cocher, sous une pèlerine grise et un chapeau de toile cirée, sonnait de l’olifant pour appeler les retardataires. (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, pages 169-170)
  3. (Héraldique) Meuble représentant l’instrument de musique du même nom dans les armoiries. Il est généralement représenté sous la forme d'une défense munie de deux viroles reliées par une sangle. Quand la sangle est d'un autre émail, on le dit lié. Quand ce sont les viroles, il est virolé. Quand c’est l’embouchure, il est dit enguiché ou embouché. À rapprocher de cor, cor de chasse, cornet, grêlier, huchet et trompe.
    • De gueules à la biche saillante d’or, au dessus d’un burelé ondé, alésé et réduit, d’argent et d’azur de douze pièces mouvant d’un olifant contourné d’or à dextre et failli à senestre au centre de l’écu, et senestrée d’un cyprès de sinople fûté d’or, l’animal et l’arbre posés sur une terrasse isolée de sinople, qui est de la commune de Cenon de Gironde voir illustration « armoiries avec un olifant »

traductions
  • allemand : Olifant
  • anglais : olifant
  • italien : olifante



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français