ration
étymologie
Du latin ratio, rationem au sens de « compte, décompte ».

nom


ration \ʁa.sjɔ̃\ ou \ʁɑ.sjɔ̃\ féminin

  1. Portion journalière soit de pain, soit d’autres vivres, soit de fourrage, qui se distribue aux soldats ou aux marins.
    • L’équipage en fut informé au réfectoire, où on servait les rations du soir. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 246 de l’éd. de 1921)
    • Distribuer les rations aux soldats, les rations de foin et d’avoine aux cavaliers.
  2. Quantité ordinaire de nourriture.
    • Le soir, au lieu du cous-cous traditionnel, Mohammed me sert un tâjin de lièvre que j’arrose d’une double ration de thé pour me dédommager de l’affreux breuvage que j’ai dû avaler hier. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 121)
  3. (Figuré) Lot, part.
    • J’ai passé de dures journées dont chacune m’apportait sa ration d’épreuves.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français