tonique
étymologie
(XVIe siècle) Du grec ancien τονικός voir ton, tonus, -ique.

adjectif

SingulierPluriel
toniquetoniques

tonique \tɔ.nik\ masculin et féminin identiques

  1. (grammaire) Qui reçoit l’accent.
    • Syllabe tonique.
    • Voyelle tonique.
  2. (musique) Qualifie la première note d’un ton.
    • Ut est la note tonique dans le ton d’ut.''
  3. (Médecine) Qui a une tension élastique, en parlant des tissus, des muscles.
  4. Qui excite la tonicité, qui donne du ton, qui fortifie l’organisme, qui le rend plus ferme, plus alerte.
traductions
nom

SingulierPluriel
toniquetoniques

tonique \tɔ.nik\ féminin

  1. (musique) Première note d’un ton.
    • La tonique et la dominante.
traductions
nom

SingulierPluriel
toniquetoniques

tonique \tɔ.nik\ masculin

  1. (Médecine) Substance qui tonifie l’organisme.
    • […] on avait ajouté deux écriteaux réclames, dont l’un recommandait une montre à 3 fr. 95 et l’autre un tonique pour le système nerveux. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 20 de l’éd. de 1921)
  2. (Figuré) Fortifiant intellectuel.
    • Le premier ouvrage d’Octave a pour épigraphe un texte en grec de Marc Aurèle, dont les Pensées resteront toujours pour lui un tonique spirituel avec les Confessions de saint Augustin et L’Imitation. (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 218)
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.056
Dictionnaire Français