vitre
étymologie
(XIIIe siècle) Du latin vitrum.

nom

SingulierPluriel
vitrevitres

vitre \vitʁ\ féminin

  1. Plaque de verre située sur une ouverture telle qu’une porte ou une fenêtre.
    • Maintenant il pleut… J’entends l’eau qui ruisselle des gouttières, et qui fouette les vitres de ma chambre. (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • À travers les vitres des brasseries et des cafés, on distinguait confusément, un peu partout, la foule des consommateurs gesticulant parmi la fumée des cigarettes. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Inquiets, certains clients quittent le café mais, à peine sortis, s’arrêtent derrière la vitre pour contempler une dernière fois le soulographe. (Jean-Michel Olivier, Les Innocents, L’Âge d’Homme, 1996, p. 42)
    • La vitre constellée de chiures de mouches renvoyait à Tsi-Tsi le reflet chatoyant de son corsage jaune canari. (Robert Modigliani, Le Bâton et l’eau chaude, L’Harmattan, 2009, p. 10)
  2. (Canada) (Indénombrable) Verre, en tant que matière.
    • Une bouteille en vitre.
  3. (Canada) Fenêtre.
    • Une vitre de char. Les vitres de la maison.

traductions
traductions
forme fléchie

vitre \vitʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de vitrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de vitrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de vitrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de vitrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de vitrer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français