abscons
étymologie
Du latin absconsus, participe passé de abscondere, « cacher ».

adjectif


abscons \ap.skɔ̃\

  1. Complexe au point de n’avoir plus aucun sens ou presque.
    • Comme elle comprenait mal, quelquefois, à cause de l’expression trop intense ou trop abstraite, alors la vieille lui commentait cette philosophie en phrases moins absconses et l’enjolivait d’histoires enfantines. (Jean Richepin, Miarka, la fille à l’ours, E. Dentu, 1888, p. 124)
    • Quand on ouvre leurs livres, on a l’impression de descendre en ces cryptes nocturnes où, dans une langue absconse, se célèbrent des rites de mystagogie. (Léon Bloy, Au seuil de l’Apocalypse, 1916, p. 38)
    • On s’évertue à disserter sur le sexe des anges, leur nombre et l’agencement des trônes au paradis, l’excellence de la guerre sainte et juste, les fondements ontologiques aristotéliciens de la transsubstantiation et autres questions passionnantes d’un corpus scolastique qui fascine toujours quelques philosophes contemporains amateurs de sophisteries et de rhétoriques absconses. (Michel Onfray, Le Monde diplomatique, octobre 2004)
  2. Qui est caché, mystérieux.
    • Mais cet ami fidèle et vaillant parviendrait-il à la découvrir opportunément en la retraite absconse où ses ravisseurs la conduisaient ? (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, t. 2, Charpentier, 1863, p. 189)
    • Donc en quelque sorte en nos temples actuellement, l’amour serait Dieu encore, quoique, j’en conviens, sous des formes absconses quelque peu, ô Ibicrate ? (Alfred Jarry, Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicien, E. Fasquelle, 1911, livre 8, XXXIX, p. 116)
    • Quels sont ces glyphes abscons ? (Ayroles et Masbou, De cape et de crocs, tome 3, Guy Delcourt, 1997, page 3)
synonymes antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français