bondon
étymologie
 Composé de bonde et de -on.

nom

SingulierPluriel
bondonbondons

bondon \bɔ̃.dɔ̃\ masculin

  1. Morceau de bois court et cylindrique avec lequel on bouche la bonde d’un tonneau.
    • Ce bondon est trop gros, trop petit. Ôter, mettre le bondon à un tonneau.
    • En termes de tonnellerie, on appelle […] bondon, le bouchon en bois qui sert à fermer la bonde. (Antoine Dominique Eysséric et Joseph Casimir Pascal, Géométrie, Delagrave, 1880, page 256)
  2. Bonde elle-même, ouverture où l’on place ce morceau de bois.
  3. Petit fromage en forme de gros bouchon cylindrique.
    • dans des caisses, sur des clayons de paille, des bondons posés bout à bout, des gournays rangés à plat comme des médailles, faisaient des nappes plus sombres, tachées de tons verdâtres. (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Vous savez qu’elle est marchande au panier ; elle vend de ces fromages bon marché qu’on appelle des bondons, et pour faire un peu de recette, elle est obligée de se poster à des coins de rues, dans des endroits défendus. (Léon Frapié, La marchande, dans Les contes de la maternelle, 1910, éditions Self, 1945, page 202)
    • ''[…] n’ayant qu’à répéter continuellement, de sa voix de petite fille malheureuse, son appel aux chalands :/>– Trois sous les bondons – la crème du beurre – la mort au pain sec !... (Léon Frapié, La marchande, dans Les contes de la maternelle'', 1910, éditions Self, 1945, page 203)




Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français