compétence
étymologie
Emprunté au bas-latin competentia (« proportion, juste rapport »), du latin cum et petere.

nom

SingulierPluriel
compétencecompétences

compétence \kɔ̃.pe.tɑ̃s\ féminin

  1. (juri) Fonction attribuée par la loi à une autorité publique, à un établissement public.
    • Dans les communes, l’État ne délègue pas de représentants dotés de compétences générales, comme les préfets dans les départements et les régions.
    • Le maire exerce des compétences déléguées par le conseil municipal et doit alors lui rendre compte de ses actes.
    • Quant à la compétence ratione materiæ, elle était parfois considérable, mais impossible à ramener à des règles générales, car elle dépendait des clauses contenues aux titres qui les avaient constituées. (Jean-Louis-Nicolas Dupond, Le parlement de l’ancienne justice de Dombes, Éditions de Trévoux, 1949, page 84.)
    • Vous pouvez en tant qu'Etablissement public de coopération intercommunale (EPCI) ou Conseil départemental assurer vous même la gestion des aides à la pierre pour une durée de six ans. Vous devenez alors délégataires de compétence. La délégation de compétence comprend la gestion des aides à la pierre pour le logement social, les aides à l'amélioration des logements privés et les dispositifs de location-accession. (Agence nationale de l’habitat, Agir en délégation de compétence)
    • Contrairement à vous, au niveau local, nous n'avons pas [en Albanie] la compétence pour les accueillir ou les faire venir. Tout est décidé par le Premier ministre, le ministre des finances et le gouvernement. (Besnik Musrafaj, L'Albanie au centre d'une belle rencontre, Vosges Matin, 15 mai 2016)
  2. (juri) Le droit qu’un tribunal, qu’un juge a de connaître de telle ou telle matière, de telle ou telle cause.
    • Faire juger la compétence.
    • Cela n’est pas de sa compétence.
    • Cette question, cette affaire est de la compétence de tel tribunal.
    • Il s’ensuit que cette action relève de la compétence des tribunaux de l’ordre judiciaire.
  3. (Par extension) Aptitude d’une personne à juger d’un ouvrage, à parler de façon pertinente d'un sujet, etc. Capacité reconnue dans un domaine.
    • Le commissaire aux comptes veille à ce que ses collaborateurs disposent des compétences appropriées à la bonne exécution des tâches qu’il leur confie et à ce qu’ils reçoivent et maintiennent un niveau de formation approprié. (Article 6, « Code de déontologie de la profession de commissaire aux comptes », Version consolidée au 12 décembre 2006)
    • On était enclin déjà, je pense, à juger la qualité et la compétence d'un médecin par le prix qu'il fait payer : plus il prend cher, et plus il doit être savant. Ce critérium s'applique encore davantage aux médicastres, aux voyantes et aux charlatans. (Revue de Saintonge & d'Aunis, 1908, vol.28, page 90)
    • Le poète donne un sens aux mots de la tribu ; le compétent crie sa compétence.
    • Nos équipes d’ingénieurs et de techniciens assurent des prestations industrielles dans trois domaines de compétences.

traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français