marmelade
étymologie
(XVIe siècle) Du portugais marmelada « pâte de coing »,  composé de marmelo et de -ada.

nom

SingulierPluriel
marmelademarmelades

marmelade \maʁ.mə.lad\ féminin

  1. (cuisine) Préparation de fruits sucrés et très cuits, presque réduits en bouillie.
    • Étalez uniformément partout de la confiture, ou de la marmelade d’abricots, de prunes, de fraises, de framboises, de cassis ; puis roulez le tout sur la longueur, de la grosseur de 7 centimètres. (Jules Gouffé, Le Livre de Pâtisserie, 1873)
    • Eh bien! tant que je vivrai, il n'entrera pas dans ma maison un seul pot de leurs confitures suisses ou de leurs marmelades anglaises. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  2. (Par extension) Aliment trop cuit et presque en bouillie.
  3. (Par extension) Broyat.
    • Et cette becquée se compose d’une fine marmelade d’insectes broyés, porphyrisés entre les mandibules de la Guêpe nourrice. (Jean-Henri Fabre, Souvenirs entomologiques – Première série, 1879)
  4. (Par extension) Ensemble informe.
    • Des dynasties mythologiques à la sainte famille, parricide, yeux crevés, trahisons, péchés, remords, châtiments et martyre des victimes expiatoires, toute cette marmelade glaireuse et sanglante s’est prêtée à mille variations. (René Crevel, Le Clavecin de Diderot, 1932)
    • Les exploiteurs qui tiennent les cordons de la bourse et le goulot de la bouteille à l’encre ont beau ne pas regarder à la dépense et se donner une grande peine, ils n’arrivent plus à maquiller leur magma d’incohérences et de menaces. Jamais jeune soleil de mars n’avait accusé si grande marmelade. (René Crevel, Tels qu’en eux-mêmes tous leurs propos les changent, Revue Commune, deuxième année, n°20, avril 1935)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français