meneur
étymologie
(XIIIe siècle) Mot  composé de mener et de -eur. meneor.

nom

SingulierPluriel
meneurmeneurs

meneur \mə.nœʁ\ masculin (pour une femme on dit : meneuse)

  1. Celui, celle qui mène.
  2. (vieilli) Celui qui amène les nourrices aux bureaux qui se chargent de leur procurer des nourrissons.
  3. Celui qui, dans une société, une réunion, une entreprise, prend de l’ascendant sur les autres et les guide.
    • Il est le meneur infatigable de toutes les fêtes, de toutes les réjouissances.
  4. (En particulier) Inspirateur d’une intrigue, d’une faction.
    • Le vrai fait nouveau, aujourd’hui, n’est peut-être pas que les peuples éprouvent les passions politiques, mais qu’ils prétendent les éprouver. Cette prétention suffit, d’ailleurs, à les rendre agissants et à fournir un merveilleux terrain d’exploitation à leurs meneurs. (Julien Benda, La Trahison des clercs, 1927, éd. 1946)
    • Les interrogatoires vont bon train. […]. Les arguments frappants sont de rigueur. Ils veulent les noms des meneurs, le reste ne les intéresse pas. J'apprends par ceux qui ont été interrogés que ce n'est pas de la tarte. (Jean-Guy Le Dano, La Mouscaille, éd.Flammarion, 1973, p. 82)
    • 27 octobre 1851 : le juge de paix de La Chapelle d’Angillon signale que la commune d’Ivoy-le-Pré est agitée par des « meneurs » d’Henrichemont. (Claude Ferrieux, Les Derniers Tisserands, 2007)
  5. (En particulier) (basket) Joueur qui dirige son équipe.
  6. (En particulier) (Équitation) Personne qui dirige et mène un attelage équestre.
    • Pour la première fois dans l’histoire de l’attelage, La Marseillaise a retenti pour l’équipe de France. Elle a été jouée il y a quelques semaines lors d’un concours à Aix-la-Chapelle, temple de l’équitation mondiale, à l’intention de Benjamin Aillaud, meilleur meneur français […] (Jean François Fournel, « L’Attelage, une épreuve qui mobilise toute une équipe », Journal La Croix, 5 septembre 2014, p. 24)
    • À peine, dans une halte où se terminait la mission des meneurs de chevaux, je pus remarquer que les gradés qui faisaient le tri des hommes et des chevaux avaient grand’peur des lieux où ils nous envoyaient. (Alain (philosophe), Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, p. 14)
  7. (En particulier) (sport) Meneur de chiens.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français