toge
étymologie
Du latin toga.

nom

SingulierPluriel
togetoges

toge \tɔʒ\ féminin

  1. (Habillement) (Antiquité) Robe de laine fort ample et longue, qui était le vêtement particulier des romains et qu’ils mettaient par-dessus la tunique.
    • C'était une grande pièce de laine, de couleur écrue, un habit majestueux mais lourd et encombrant. La toge était jetée sur l'épaule gauche, drapée sous le bras droit, avant de repasser sur le bras et l'épaule gauche. Elle était savamment pliée, enroulée et drapée autour du corps, […]. (Barry S. Strauss, La mort de César, traduit de l'anglais par Clotilde Meyer, Paris : Albin Michel, 2018)
    • On avait suspendu dans l’escalier de Nollet un buste du comte de Chambord, qui s’y trouve encore, drapé dans une toge à l’antique et soutenu par un lit de drapeaux. (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 68.)
  2. (Par extension) Robe que portent les professeurs, les magistrats, les avocats, etc.
    • Edmond Picard raconte : « Les deux magistrats arrivés en casque blanc, en veston et en pantalon de meunier, en bottines de cuir jaune, ont simplement mis par-dessus le casaquin les toges noires que les 'boys' ont apportées de leur domicile privé […]. » (Hilde Eynikel, Congo belge: portrait d'une société coloniale, Duculot, 1984, p. 156)

traductions
  • anglais : toga (1: (Antiquité)) ; robe (2: (Par extension))



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français